Navigation – Plan du site

Texte intégral

1

L’École française de Rome, le Centre of Comparative Studies « I Deug-Su » de l’Université de Sienne et le Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (UMR 8589 CNRS-Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne) ont organisé à Rome, du 2 au 6 juin 2014, un workshop intitulé « Histoire et informatique : textométrie des sources médiévales ». Cet atelier proposait une formation au traitement des sources, aux différentes formes de l’édition électronique, aux transferts de méthodes d’une science à l’autre, et à l’utilisation pratique des principaux logiciels d’analyse des textes et des documents historiques tels que PALM, Hyperbase, TXM, Stylometry et Lexicon.

2Au terme d’un appel à candidatures, le comité scientifique de l’atelier, composé de Francesco Stella (Université de Sienne), Jean-Philippe Genet (LAMOP – Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne), Monique Goullet (LAMOP-CNRS) et Stéphane Gioanni (EFR), a sélectionné douze doctorants provenant de France, d’Italie, de Belgique, de Hollande, d’Espagne et des États-Unis. Sept autres étudiants du « Master Program in Digital Edition » de l’Université de Sienne ont également assisté à la formation. Deux participants ont soumis au comité de lecture des MEFRM la version remaniée de leurs communications. Ces articles présentent plusieurs exemples d’analyse textuelle automatique qui s’appuient, d’une part, sur le dossier des passions de martyrs palestiniens (Marina Giani) et, d’autre part, sur le récit du miracle de la montagne qui se meut, dans Le Devisement du Monde de Marco Polo (Dominique Lapierre et Jamie Tehran).

  • 1 La bibliographie sur le sujet est désormais abondante, comme en témoignent les actes du colloque c (...)

3Nous exprimons notre gratitude aux institutions partenaires de l’EFR pour leur soutien dans l’organisation de cet atelier qui s’inscrit dans une réflexion de fond sur l’analyse informatique de la documentation médiévale et, plus largement, sur les rapports entre la médiévistique et l’informatique1. Nous remercions également les enseignants-chercheurs pour leur constante disponibilité dans l’encadrement des étudiants, ainsi que l’ensemble des étudiants de master, de doctorat et post-doctorat pour leur participation active à cette formation qui a donné lieu à un compte-rendu détaillé dans le journal de la Royal Historical Society en novembre 2014.

Haut de page

Notes

1 La bibliographie sur le sujet est désormais abondante, comme en témoignent les actes du colloque conclusif du programme ANR ATHIS (Ateliers Histoire et Informatique) : J.-P. Genet et A. Zorzi (dir.), Les historiens et l’informatique : un métier à réinventer, Rome, 2011 (CEF, 444). Ce colloque fut organisé plus de 35 ans après la première rencontre sur l’histoire et l’informatique tenue à l’École française de Rome en 1975.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Présentation », Mélanges de l’École française de Rome - Moyen Âge [En ligne], 127-2 | 2015, mis en ligne le 08 octobre 2015, consulté le 29 avril 2017. URL : http://mefrm.revues.org/2834 ; DOI : 10.4000/mefrm.2834

Haut de page

Droits d’auteur

© École française de Rome

Haut de page
  • Logo École française de Rome
  • Revues.org